BRICO DEPOT France FORCE OUVRIERE Index du Forum  
  FAQ •  Rechercher •  Membres •  Groupes •  S’enregistrer •  Messages Privés •  Connexion



 Bienvenue 
SAUVONS NOTRE CODE DU TRAVAIL
"Ceux qui luttent ne sont pas sûr de gagner,mais ceux qui ne font rien ont déjà perdu "
arret maladie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
david




Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2015
Messages: 8
Localisation: joinville

Message Sujet du message: arret maladie Répondre en citant

bonjour a tous et toutes
voilas j'ai de tres gros soucci de santé qui m'oblige a rester a la maison depuis octobre 2013
mais voilas celas fais dejas 4 fois que brico me verse des payes négative la dernieres en date moins 30€ et sa vas jusqu'a des moins 300€
a savoir que se n'est plus brico qui me paye mais la mutuelle
merci
de me venir en aide 
j'ai bien demander plusieurs fois des expliquations mais j'ai l'impression de me faire enfumer par des belles paroles
merci
david


Message Posté le: Ven 6 Mar - 09:44 (2015)
Revenir en haut
Publicité








Message Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Message Posté le: Ven 6 Mar - 09:44 (2015)
Revenir en haut
admin1232896938




Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2009
Messages: 245
Localisation: SUD AFRIQUE

Message Sujet du message: L'INTERESSEMENT Répondre en citant

L’INTÉRESSEMENT, "ancienne formule", effectivement les salariés absents longtemps devaient de l'argent à l'Entreprise.........!?
Les règles étaient ainsi faites...mais depuis elles ont évoluées...et l’intéressement QUE TU REÇOIS TOUS LES TROIS MOIS (en fonction de la performance de ton Dépôt) ne génère plus de DETTE pour le (la) salarié(é) absent(e) longtemps.

Force Ouvrière n'est pas favorable à cet INTÉRESSEMENT, car pas équitable, il aurai été mieux d'avoir un treizième mois.

Extrait de : RÉSOLUTION 2013-2017 de la Conférence Nationale Professionnelle de la Section fédérale du Commerce réunie au Congrès de la FEC FO à Perpignan du 23 au 24 octobre 2013

..."Seules la hausse significative des salaires réels et la revalorisation des grilles de salaires peuvent garantir l'augmentation du pouvoir d'achat et la relance de la consommation. C’est ainsi que le leurre en matière de politique de baisse de prix, de déblocage anticipé de la participation pour améliorer le pouvoir d'achat, ne répond en rien aux besoins des travailleurs et a pour conséquence grave d'impacter les politiques de salaires..."

..."La Conférence Nationale Professionnelle CONDAMNE :
 le plan de rigueur subi depuis 30 ans,
 la désindexation des salaires sur les prix qui a accentué la pauvreté,
 tous les allègements de cotisations qui plus est sur les bas salaires (dispositif Fillon et Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi) qui n’encouragent pas les employeurs à augmenter les salaires,
 les systèmes de primes et de gratifications (ex : repas, cadeaux, ..),
 la mise en place d'objectifs,
 le non-respect par les employeurs du principe « travail égal / salaire égal »,
 la non-application des grilles conventionnelles de classifications,
 l'application des classifications à critères classants,
 l’utilisation des entretiens individuels d’évaluation comme outil d’augmentation,
 les augmentations individuelles et la volonté du patronat de mettre dans les négociations annuelles obligatoires, le PERCO, le Compte Épargne Temps, l’Intéressement et autres plans d’Épargne contribuant à remplacer le Collectif par de l’Individuel,
 les heures supplémentaires qui empêchent les embauches et ne favorisent pas l'emploi,
 toutes les primes à la pénibilité, jours fériés, dimanches, horaires tardifs, qui gonflent artificiellement les salaires,
 les changements de qualification et de statut rendus possibles par la loi du 14 juin 2013.
Pour la Conférence Nationale Professionnelle, l'augmentation des salaires, des pensions et des retraites est une nécessité et une vertu économique et sociale. Par conséquent, la Conférence Nationale Professionnelle AFFIRME qu’une politique de relance de la consommation est plus que jamais nécessaire et REVENDIQUE :
 des augmentations générales sur les salaires réels,
 l’indexation des salaires sur l’augmentation des prix,
 d’amener rapidement le SMIC à 80% du salaire médian,
 un premier niveau de grille à 15% au-dessus du SMIC,
 des grilles de salaires avec des coefficients hiérarchisés et une valeur de point constante, avec ouverture de grille de 1 à 3,5 (le dernier niveau est égal à 3,5 fois le 1er) sur la base des revendications de la CONFÉDÉRATION GÉNÉRALE DU TRAVAIL-Force Ouvrière,
 l’intégration dans les salaires de base de toutes les parties dites variables (primes de rendement à l’objectif…),
 le 1er niveau des salaires des cadres au moins au niveau du plafond de la Sécurité Sociale,
 une prime de transport obligatoire pour l’ensemble des travailleurs quel que soit leur mode de transport..."


Message Posté le: Lun 9 Mar - 22:56 (2015)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé








Message Sujet du message: arret maladie

Message Posté le: Aujourd’hui à 18:16 (2016)
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Traduction par : phpBB-fr.com