BRICO DEPOT France FORCE OUVRIERE Index du Forum  
  FAQ •  Rechercher •  Membres •  Groupes •  S’enregistrer •  Messages Privés •  Connexion



 Bienvenue 
SAUVONS NOTRE CODE DU TRAVAIL
"Ceux qui luttent ne sont pas sûr de gagner,mais ceux qui ne font rien ont déjà perdu "
La profession de Caissiers et Caissières

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
admin1232896938




Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2009
Messages: 245
Localisation: SUD AFRIQUE

Message Sujet du message: La profession de Caissiers et Caissières Répondre en citant

les souffrances aux caisses


On a du mal à l’imaginer mais lors des périodes de forte affluence dans les magasins, les hôte (esse) s de caisses peuvent soulever près d’une tonne d’articles par heure.
Avec l’arrivée du scanner, la cadence en caisse s’est accélérée et génère des douleurs aux articulations nommées TMS : Troubles Musculo Squelettiques. Les TMS sont la principale cause de pénibilité du métier de caissier(e) mais d’autres facteurs s’ajoutent aux contraintes physiques.


Les TMS

Pas un magasin où l’on n’entende pas parler de canal carpien, de problèmes chroniques de dos et d’articulations.

Ces affections sont liées : • à la répétitivité des gestes : mouvements rapides des mains et des poignets,
• aux mauvaises postures de travail : assises inconfortables ou pié-tinement debout de façon prolongée,
• aux efforts excessifs (manipulation de produits lourds).
On peut ajouter que les salariés peuvent subir d’autres contraintes :
• Le bruit continu : musique d’ambiance ou d’animation, les bips des caisses,
• Le froid : courants d’air et zone de froid près des caisses,
• La fatigue visuelle : éclairage artificiel et visualisation constante des écrans de contrôle.


La pénibilité relationnelle ou stress

Les caissiers/caissières sont quotidiennement confronté(e)s aux comportements indélicats, aux agressions verbales ou même physiques de certains clients.
Les nombreuses tâches de contrôle, l’introduction des nouvelles technologies, la multiplicité des moyens de paiement, la gestion des bons de réduction et d’achat, la promotion de la carte de fidélité, le risque d’erreurs de caisse, les problèmes de prix, les dysfonctionnements du matériel tout en se dépêchant pour limiter les temps d’attente client sont générateurs de stress.
Quand la pression managériale est trop forte, il y a risque de troubles psychologiques et dans certains cas de dépressions.


L’organisation du travail

L’amplitude des horaires d’ouverture des magasins et les périodes d’affluence imposent une organisation variable et souple du travail dans le secteur caisse.
Les caissier(e)s peuvent travailler très tard le soir, les dimanches, les jours fériés, avec des horaires variables et cela est diffi cilement compatible avec leur vie sociale et leurs obligations familiales.
Les salariés ont peu d’autonomie pour gérer leur fatigue ou leurs douleurs, les pauses données trop tôt ou trop tard par rapport à l’horaire de travail et non selon leurs besoins, l’absence de deux jours consécutifs de repos pour récupérer, les horaires fluctuants avec coupures, le chronométrage des tâches de travail dans certaines enseignes, tout cela aggrave la pénibilité.
A tous ces constats on peut ajouter la précarité de certains contrats et le temps partiel subi qui fragilisent les salariés.
La grande distribution et les conditions de travail de ses salariés

La fédération des entreprises du commerce et de la distribution a fait réaliser une étude sur les conditions de travail dans la grande distribution.
Celle-ci a mis en évidence la prédominance des douleurs, les problèmes des charges lourdes et des horaires de travail. Des indicateurs de suivi de la santé des salariés sont analysés depuis 2008 pour “déterminer les mesures de prévention nécessaires par types de formats de distribution et mesurer leurs impacts”.
Les premières actions concernent la formation des managers de rayon aux problèmes liés à la santé du salarié et la sensibilisation des acheteurs de matériel à l’ergonomie, un matériel inadapté étant source de pénibilité.


Au niveau des enseignes, certaines ont commencé en partenariat avec les organisations syndicales à engager des discussions ou des actions visant à lutter contre la pénibilité : accord seniors, GPEC, plan de prévention en lien avec les CHSCT. Les risques psychosociaux, le stress et la violence au travail qui ont fait la une de l’actualité sont aujourd’hui traités avec plus de sérieux.


Message Posté le: Lun 1 Sep - 10:47 (2014)
Revenir en haut
Publicité








Message Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Message Posté le: Lun 1 Sep - 10:47 (2014)
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Traduction par : phpBB-fr.com